CREDIT MANAGER : UN METIER PAS COMME LES AUTRES (2)

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’association française des crédits managers AFDCC, propose sur son blog un article sur le métier de crédit manager. Il s’agit de la reprise d’un article des Experts du recouvrement.

Dans une série de mini-articles, nous reprenons et analysons l’article des Experts du recouvrement.

POURQUOI RECRUTER UN CREDIT MANAGER ?

“La présence d’un credit manager est souhaitable dans une grande entreprise de plus de 200 salariés. Il aura à charge la gestion des impayés en collaboration directe avec le comptable et le service de facturation. Il pourra mettre en place une réelle stratégie de relance client pour que la trésorerie soit alimentée en continu. Le recouvrement de créances fera partie d’une réflexion avec les objectifs de communication de l’entreprise. Il jouera un rôle de négociateur toujours dans le but de fidéliser la clientèle déjà existante. Ce métier à forte valeur ajoutée pour la gestion financière de l’entreprise pourra aussi être une force de proposition pour la création d’outils du service qualité client.”

… mais si votre entreprise est plus petite et n’a pas les moyens d’avoir un crédit manager ?

Notre conseil d’expert : FORMER LE PERSONNEL ET FAIRE APPEL A UN CONSEIL EN CREDIT MANAGEMENT

L’article recommande l’embauche d’un crédit manager à partir de 200 salariés… mais 99 % des entreprises sont en dessous de cet effectif, la solution est alors de former le personnel et faire appel à un conseil en crédit management.

Le conseil assistera le chef d’entreprise et ses collaborateurs pour mettre en place une organisation efficace et adaptée à la taille de l’entreprise. Il préconisera la rédaction de conditions générales de ventes comportant certaines mentions importantes pour l’entreprise.

C’est l’organisation de recouvrement qui doit être améliorée et pas seulement celle des impayés ! Dans les petites PME, c’est le (ou la) comptable qui est en charge de ces tâches… et il (ou elle) sait souvent d’expérience quels sont les bons et les mauvais payeurs. Alors il ne faut pas seulement se focaliser sur les impayés, mais penser au DSO et faire respecter les délais de paiement.

Les difficultés rencontrées par la personne chargée du recouvrement sont souvent organisationnelles :  Que faire si … ? et chaque client est différent. Qui prend la décision ? Doit-on mettre le client au contentieux ? Fait-on appel à un avocat, un cabinet de recouvrement ? Quand ?

Quelle est la place du service commercial et du dirigeant dans le recouvrement ?

L’autre avantage du Conseil en crédit management, c’est l’évaluation et l’anticipation des risques liés à la  perte du client.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »